Comprendre l'effet bokeh : les 5 piliers essentiels

La photographie bokeh, avec son effet d'arrière-plan flou artistique, est une technique prisée par de nombreux photographes pour sa capacité à isoler le sujet et à créer une atmosphère captivante. Cette technique, qui joue sur la profondeur de champ et l'ouverture du diaphragme, est devenue un incontournable dans le monde de la photographie, du portrait au paysage urbain.

Un arrière-plan devant lequel se tient un sujet a une influence considérable sur le résultat final et l’apparence de votre photo ( ou vidéo), même s’il n’est pas particulièrement beau. Le terme bokeh tient son origine de l’expression japonaise « Bokeh » qui désigne les zones hors foyer d’une image c'est-à dire les parties qui ne sont pas nettes pour créer un beau fond flou d'arrière-plan principalement, mais aussi en avant-plan. Petite précision, attention de bien distinguer le bokeh avec le flou de bougé ou le flou de mise au point. Pour faire simple, le bokeh c'est la version artistique du flou dans la pratique photo. Même si le bokeh est présent dans presque toutes les photos, il est plus courant de le voir lorsque l’on prend une photo avec un objectif de bonne qualité. Il faut aussi prendre en considération, la profondeur de champ qui permet également d'obtenir de magnifiques flous d'arrière plan et d'ajouter beaucoup de créativité à vos photos. On reviendra sur la profondeur de champ sur comment prendre une photo nette lors de prochains articles car c'est une notion fondamentale en photo.

Comment faire pour prendre une photo avec un effet bokeh ?

La clé du bokeh réside dans l'ouverture et la profondeur de champ. En utilisant une grande ouverture, comme f/1.8 ou f/2.8, on obtient un arrière-plan flou, qui met en valeur le sujet en le détachant nettement du fond. L'utilisation d'objectifs à longue focale ou macro accentue cet effet, rendant l'arrière-plan encore plus flou et artistique.

Le bokeh est produit en minimisant les éléments distrayants d’un arrière-plan chargé et en les transformant en petits points de lumière circulaires. Le bokeh est quelque chose de difficile à obtenir. L’idée est d’utiliser le pouvoir de réflexion de la lumière et de l’ombre.

Pour un bokeh réussi, un appareil photo DSLR ou SLR avec un objectif à grande ouverture est recommandé. Les objectifs zoom, notamment les téléobjectifs et les objectifs macro, sont particulièrement efficaces pour obtenir un beau bokeh. Un trépied peut aussi être utile pour maintenir la netteté du sujet tout en floutant l'arrière-plan.

Les 5 facteurs qui déterminent le bokeh dans vos photos

Les débutants ont souvent du mal à capturer de beaux effets bokeh, et c'est parce que le bokeh peut être compliqué ; il ne s'agit pas simplement d'ajuster un réglage sur votre appareil photo.

 

Voyons ensemble, cinq facteurs influencent la qualité de l'effet bokeh sur vos photos :

 

La taille de l'ouverture (c'est-à-dire la taille du trou dans l'objectif qui laisse passer la lumière)

⦁ le choix de l'objectif

la distance entre l'appareil photo et le sujet

la distance entre le sujet et l'arrière-plan

⦁ la qualité de l'arrière-plan.

Passons en revue chaque facteur, en commençant par :

 

1. Taille de l'ouverture

 L'ouverture est tout simplement un trou dans l'objectif, et sa taille correspond au réglage du nombre f de votre appareil photo.  Un nombre f faible, tel que f/1.8 ou f/2.8, vous donnera une grande ouverture, tandis qu'un nombre f élevé, tel que f/11 ou f/16, vous donnera une petite ouverture. En fin de compte, une grande ouverture permet de créer un meilleur effet bokeh, car plus l'ouverture est grande, plus l'arrière-plan est flou. (Une petite ouverture , en revanche, produit des images nettes de l'avant-plan à l'arrière-plan ; c'est pourquoi les photographes de paysages prennent presque toujours des photos à f/8 et au-delà. Ils veulent que tout soit net).

 

Lorsque vous voyez de belles images bokeh, elles sont généralement produites à f/4 et plus (et la plupart sont produites à f/2,8, f/1,8, voire f/1,2).

 

Malheureusement, tous les objectifs ne vous permettent pas de photographier à des ouvertures ultra-larges.

 

2. Le choix de l'objectif

Certains objectifs produisent un bokeh magnifique et très lisse. D'autres objectifs sont plutôt décevants sur la qualité bokeh de la photo. Pourquoi ? Plusieurs facteurs entrent en ligne de compte.

 En premier lieu, plus l'ouverture maximale de l'objectif est grande, meilleure est la qualité du bokeh. Comme nous l'avons vu plus haut, si vous pouvez ouvrir le diaphragme de votre objectif en grand, le bokeh sera superbe sur la photo, alors qu'un diaphragme fermé produira un bokeh qui ne mettra pas en valeur le sujet.

 

Par ailleurs, certains objectifs offrent des ouvertures plus circulaires, tandis que d'autres ont des ouvertures hexagonales, heptagonales ou octogonales. Comme la forme de l'ouverture détermine généralement la forme du bokeh, plus l'ouverture est circulaire, plus l'effet bokeh est lisse. (Prenez en considération que la forme de l'ouverture est principalement déterminée par le nombre de lamelles de l'ouverture, que vous pouvez trouver sur la fiche technique de chaque objectif. Plus il y a de lamelles, plus l'ouverture est circulaire, ce qui correspond à un effet bokeh plus agréable.)

 

Vous saisissez, plus l'objectif est long, plus il comprime l'arrière-plan, et plus l'arrière-plan devient flou. Avec le bokeh, plus l'objectif est long, mieux c'est. Donc, pour obtenir le meilleur bokeh, achetez un objectif avec une longue distance focale (par exemple, 200 mm), une grande ouverture maximale (par exemple, f/2,8) et de nombreuses lames d'ouverture (9+).

 

3. Distance entre l'appareil photo et votre sujet

 

Plus vous vous rapprochez de votre sujet, plus l'effet bokeh de l'arrière-plan s'amplifie , et plus vous vous éloignez de votre sujet, plus l'effet bokeh disparaît. Ainsi, plus vous vous rapprochez, meilleur est l'effet bokeh sur la photo. Vous pouvez vous rapprocher de votre sujet de deux façons :

 Vous pouvez vous déplacer physiquement vers lui et rapprocher l'objectif. Ou bien vous pouvez utiliser un téléobjectif avec une longueur focale de 300 mm, 400 mm ou même 800 mm. Ces objectifs zoomeront jusqu'à votre sujet (et vous n'aurez pas à changer de position).

 

L'option téléobjectif est souvent pratique, surtout si vous travaillez avec des sujets capricieux (oiseaux et animaux sauvages, par exemple). Mais parfois, il est agréable de se rapprocher de son sujet, surtout si vous recherchez une perspective plus intime (comme je le recommande souvent pour la photographie de portrait).

4. La distance entre le sujet et l'arrière-plan

 

Si votre arrière-plan est proche de votre sujet, il sera moins flou et alors l'effet bokeh sera plus faible. En revanche, si votre arrière-plan est éloigné de votre sujet, il sera plus flou et aura généralement un très bel aspect. Imaginons que vous photographiez un enfant devant un arbre. Si vous le placez juste devant l'arbre (de sorte que l'écorce touche son dos), l'enfant et l'arbre seront tous deux nets, et vous obtiendrez très peu de bokeh. Mais si vous éloignez l'enfant de l'arbre, l'écorce commencera à être floue (image ci-dessous).

 

 En fait, augmenter la distance entre le sujet et le fond est l'un des moyens les plus simples de créer un meilleur bokeh, surtout si vous ne possédez pas d'objectif à grande ouverture. Plus votre sujet s'éloigne de l'arrière-plan, plus le résultat est beau.

5. Qualité de l'arrière- plan

 

Certains arrière-plans sont faciles à flouter, et d'autres sont beaucoup plus difficiles. Des éléments uniformes (par exemple, une forêt de feuilles vertes) créent un bokeh très doux, tandis que des éléments désordonnés et irréguliers (par exemple, une foule de personnes, des voitures et des maisons) créent un bokeh très rugueux. Il faut également tenir compte d'autres qualités d'arrière-plan. Par exemple, si vous composez votre image de manière à ce que la lumière brille à travers une zone de l'arrière-plan, vous obtiendrez souvent des effets bokeh étonnants. 

 

Vous voyez comment sur la photo la lumière du ciel brille à travers les feuilles de l'arrière-plan ? Cela crée un effet bokeh circulaire très bien défini, que beaucoup de photographes adorent.

Même si vous ne pouvez pas régler un des cinq éléments cités ci-dessus (par exemple, la qualité de l'objectif), vous pouvez toujours régler les autres paramètres pour obtenir un bon résultat.

 

Bien entendu, le meilleur effet bokeh est obtenu en maximisant chacun des éléments mentionnés ci-dessus, mais cela n'est pas toujours possible. Parfois, vous avez besoin d'une ouverture étroite pour une autre raison, ou vous avez besoin que le sujet reste proche de l'arrière- plan, ou vous ne pouvez pas vous rapprocher, etc. Dans ce cas, vous devrez prendre en compte les autres facteurs de bokeh et travailler avec ceux que vous pouvez contrôler.

Le Bokeh et la Profondeur de Champ

La profondeur de champ est la zone de votre image qui est nette. Une faible profondeur de champ signifie que seule une petite partie de votre image sera nette, tandis que le reste sera flou. C'est ici que le bokeh entre en jeu. En ajustant votre ouverture et en choisissant le bon objectif, vous pouvez contrôler la profondeur de champ et, par conséquent, la qualité de votre bokeh.

Variantes du Bokeh

 Il existe différentes variantes de bokeh que vous pouvez explorer :

  • Bokeh Lumineux : Obtenu avec des sources lumineuses dans l'arrière-plan, comme des lumières de ville ou des bougies. Elles apparaissent comme de petites bulles lumineuses.
    Le bokeh lumineux, c'est un peu comme capturer des étoiles dans votre appareil photo. Imaginez une scène de nuit à Paris, les lumières de la ville scintillent en arrière-plan. Ou encore, une table romantique éclairée par des bougies. Lorsque ces petites sources lumineuses se transforment en bulles floues, magie ! Vous obtenez un bokeh lumineux. Pour cela, jouez avec l'ouverture de votre appareil : une grande ouverture (un petit nombre f/) transformera ces points lumineux en de doux cercles de lumière, créant une atmosphère féerique.
  • Bokeh Naturel : Maintenant, direction la nature ! Le bokeh naturel, c'est lorsque vous photographiez des éléments comme des arbres, des feuilles ou des fleurs, en utilisant une faible profondeur de champ. Ici, l'arrière-plan se transforme en un doux mélange de couleurs et de formes, mettant en valeur votre sujet principal avec une élégance naturelle. Vous vous demandez comment obtenir cet effet ? Approchez-vous de votre sujet et utilisez une grande ouverture. Vous verrez que l'arrière-plan s'estompera délicatement, créant un contraste sublime avec votre sujet net.
  • Bokeh en Post-production : Parfois, la réalité ne correspond pas tout à fait à notre vision artistique, n'est-ce pas ? Pas de panique ! Si vous n'avez pas obtenu le bokeh parfait lors de votre prise de vue, les logiciels de retouche photo viennent à votre secours. Avec des outils comme Photoshop ou Lightroom, vous pouvez ajouter ou améliorer l'effet bokeh. Cela nécessite un peu de pratique, mais avec quelques ajustements sur le flou et les contrastes, vous pouvez transformer une photo ordinaire en un chef-d'œuvre bokeh.

Le bokeh est plus qu'un simple effet en photographie. C'est un outil puissant qui, lorsqu'il est utilisé correctement, peut transformer une photo ordinaire en une œuvre d'art. Que vous soyez un photographe amateur ou professionnel, comprendre et maîtriser le bokeh peut ajouter une nouvelle dimension à vos images. C'est une expression artistique qui peut donner une nouvelle vie à vos photographies. Que vous soyez un passionné capturant les lumières de la ville, un amoureux de la nature cherchant à sublimer un paysage, ou un artiste numérique peaufinant vos créations en post-production, le bokeh est votre allié.

 

En fin de compte, la pratique est la clé. Expérimentez avec différents réglages, objectifs et scénarios pour trouver ce qui fonctionne le mieux pour vous. Et n'oubliez pas, la photographie est un voyage, pas une destination. Alors, prenez votre appareil photo, sortez et commencez à explorer le monde merveilleux du bokeh.

Alors, amusez-vous, expérimentez et regardez vos images se transformer sous l'effet magique du bokeh !

 

Écrire commentaire

Commentaires: 10
  • #1

    Berger Catherine (mercredi, 27 avril 2022 07:26)

    Merci pour ces expliquations claires et compréhensibles

  • #2

    Valérie (mercredi, 27 avril 2022 08:06)

    Merci pour cette fiche claire et simple à comprendre

  • #3

    Daniel (mercredi, 27 avril 2022 09:25)

    Merci pour toutes vos fiches , simples et pédagogiques
    J'ai hâte de profiter de mon cadeau pour une balade avec vous !

  • #4

    Atypic'photo (mercredi, 27 avril 2022 12:40)

    Merci pour vos retours, c'est super encourageant...une seule devise chez Atypic'photo, vous rendre la pratique photo accessible !

  • #5

    Champeil (mercredi, 27 avril 2022 17:57)

    Merci pour ces précisions très claires
    Y a plus qu'à essayer

  • #6

    Clotilde CHOUILLOU (vendredi, 06 octobre 2023 09:50)

    Merci pour cet article très clair et encourageant!

  • #7

    Atypic'photo (vendredi, 06 octobre 2023 09:55)

    Merci Clothilde, pratiquez, pratiquez et pratiquez encor !

  • #8

    Lucie (samedi, 07 octobre 2023 08:17)

    Merci beaucoup. C'est vraiment gentil de partager vôtre savoir photographique qui m'a été utile plusieurs fois ! A bientôt de vous lire.

  • #9

    Ladang Daniel (dimanche, 08 octobre 2023 18:29)

    Merci pour ces infos bien pratiques, détaillées tout en étant claires et assez "simples" à comprendre. c'est SUPER � Seconde étape...la mise en pratique �

  • #10

    L'equipe Atypic' (lundi, 09 octobre 2023 08:41)

    En effet Daniel, la théorie c'est bien , la pratique c'est mieux !